Bouillon colonial – hin ga


Cuisine birmane

Cette recette requiert une grande quantité de viande qui sera surcuite et que l’on doit jeter; on engraisse pas les cochons à l’eau claire disait mon père. À la  ferme la viande  permet de nourrir les animaux. Il faut investir dans une casserole immense comme un creuset de 28 cm de diamètre par 22 cm de haut qui permettra d’accueillir tous les ingrédients. Elle servira à préparer de grandes quantités d’autres bouillons qui peuvent se conserver jusqu’à trois mois au congélateur.

Il est très important de demander au boucher de couper les os en petits morceaux de 5 cm d’épaisseur pour faciliter l’hébergement de tous les ingrédients.

Griller les os et les oignons ajoutent plus de saveur au mélange; mais on peut blanchir les os au lieu de les griller pour obtenir un très bon résultat.  Le pied de porc ou de veau rend la rend texture du bouillon gélatineuse.

Enfin, si…

View original post 577 mots de plus

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s