Sinogastronomie

À la recherche de cuisine laotienne traditionnelle, simple et sans chichis, sur les conseils pour une fois avisés du Lonely Planet, nous avons décidé de nous rassasier d’un dîner informel, en picorant sur les étals à l’air libre du marché de Ban Anou, situé un peu à l’écart du centre-ville touristique de la capitale laotienne, et ouvert tous les jours (sauf jours de pluie) à partir de 17 heures (d’après le guide cité précédemment ; mais en réalité, à 17 heures, l’installation des stands commence à peine – ce marché des gourmands ne prend sa pleine mesure qu’à partir de 18h30 environ).
Sur ce marché, je me trouve presque en terra cognita : ayant vécu trois ans à Taïwan, et ayant en outre fait de nombreux courts séjours sur cette île, je suis un habitué des « marchés de nuit », où les Taïwanais, par beau temps, viennent prendre le frais de…

View original post 884 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s