Sinogastronomie

Profitant des vacances de Noël du petit dernier et de la proximité géographique, nous avons décidé de faire notre voyage inaugural dans le troisième pays de l’ancienne Indochine française, que nous ne connaissions pas : le Laos. (Le but étant bien entendu pour moi d’établir un premier contact avec la gastronomie de ce pays.)
De la cuisine laotienne, je ne connaissais en effet que très peu de choses : quelques lignes lues dans l’ouvrage qu’Alan Davidson (déjà cité plusieurs fois sur Sinogastronomie, en particulier à la proposition de son livre consacré aux animaux marins de bouche : Seafood of South-East Asia, voir ici) consacré à la cuisine du poisson au Laos, intitulé Fish and Fish Dishes of Laos, et une vague rumeur entendue à Phnom Penh, disant que la salade de papaye laotienne était infiniment supérieure à sa consœur cambodgienne, elle-même inférieure à la variante thaïlandaise (dont nous avons parlé ici

View original post 1 063 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s