En quoi consiste un repas laotien typique?


Close portrait of a Flower Hmong woman.
Image via Wikipedia

Un repas laotien bien équilibré inclut différents plats cuits selon certaines techniques et d’ingrédients dotés de goûts et de textures différentes quand bien même les ingrédients se font rares. Contrairement à notre tradition, peu de recettes sont destinés à combler un  repas précis à un moment du jour: déjeuner, diner ou souper.

Les plats jugés essentiels pour un repas laotien type sont:

  • Riz gluant (ou riz ordinaire pour les groupes Akha, Hmong et Lanten)
  • Soupe
  • Jeow, sauce trempette épaisse de chiles
  • Un plat de viande
  • Un plat de légumes

Un repas consistant comprendra du riz gluant, un soupe claire ou épaisse cuisinée avec une courge, des minis aubergines, une sauce de chiles et de sel  jeow et quelques ingrédients grillés tels qu’un petit poisson, une partie d’animal et des fruits. Les insectes et le gibier ou les animaux domestiqués sont utilisés de différentes façons. Ces ingrédients peuvent servir à préparer un lahp, ajoutés à une soupe, un ragoût, à un jeow (sauce) ou grillés et mangés tel quel.

Un repas laotien est incomplet s,il n’est pas accompagné d’une sauce trempette à base de chiles appelée jeow. Cette sauce a beaucoup de profondeur, certaines sont épicées tandis que d’autres ne le sont pas.

Qu’un repas soit simple ou élaboré, l’hospitalité laotienne est de rigueur, le nombre de plats prévus pour les convives dépasse largement ce qu’ils peuvent être capable de manger afin de s’assurer que tous partirons pleins et heureux.

Les Akha, les Hmong et les Lanten préfèrent consommer du riz ordinaire plutôt que du riz gluant; à l’instar des autres groupes ethniques,le reste du repas comprend des ingrédients en provenance des jardins locaux, de la forêt, des animaux de proie et domestiqués.

Lorsqu’il s’agit de préparer un repas, le rôle dépend des coutumes ethniques. Ainsi, dans un village Kmhmu, les hommes cuisinent habituellement pour les visiteurs. Pour les autres ethnies, ce les femmes qui cuisinent pour la plupart du temps, mais les hommes ont une grande connaissance hors du commun des ingrédients et qu’ils peuvent cuisiner.

Traditionnellement, les plats sont servis sur des nattes de rotin au sol. Ils sont servis tous en même temps sans avoir à tenir compte de la température. Chacun se sert à sa guise.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s