Ingrédients: fruits de mer


Thai Seafood Curry Dish
Image via Wikipedia

Barbe de rivière (pla tha pien)

Un des poissons les les plus communs qui accompagne les plats de curry avec ou sans lait de noix de coco. On le cuit au soleil, sur un grill ou dans un bac d’huile très chaude.

Calmar (pla muk)

Extrêmement populaire, le calmar est utilisé pour préparer un curry, un stir-fry; on le marine également avant de le griller.

Crevette géante d’eau douce (goong mae nam)

Crevette des rivières qui peut atteindre le poids de 300 grammes très consommé malgré son prix élevé. Elle a une grosse tête et une carapace rigide comme celle du homard. On l’utilise pour préparer les plats de curry, les soupes ou tout simplement grillé et accompagné d’une sauce.

Crevette tigrée (goong)

Utilisée tous les jours dans la cuisine Thai, la crevette tigrée est grillée, stir-fry ou cuite dans un bac d’huile bouillante avec une panure et accompagnée d’une sauce ou encore utilisée dans la soupe.

Maquereau thai à la vapeur (pla tu nueng)

Une fois pêché dans les eaux chaudes du Golfe de Thaïlande, le maquereau thai est immédiatement salé puis saumuré et vendu dans des paniers en bambou. Ce poisson joue un rôle prépondérant dans la cuisine thai. Il est utilisé dans la soupe, la salade et sert d’accompagnement pour plusieurs plats. Il est omniprésent sur les trottoirs occupés par les cuisines ambulantes.

Mérou (pla gaow)

Utilisé surtout dans la cuisine Chinoise cuit à la vapeur, frit ou cuit dans un bac d’huile très chaude. Par tradition, les Thai préfèrent le poisson des rivières.

Mulet (pla grabork)

Connu sous le nom de poisson tubulaire en raison de sa forme cylindrique. Plus souvent utilisé pour prépare les plats de la région du Centre, la cuisine Chinoise prépare une somptueuse soupe aigre-douce au gingembre.

Moules (hoy mang pu)

De petites tailles, sa carapace est mince mais sa chair est tendre et sucrée. Surtout cuit à la vapeur avec des feuilles de basilic, de la citronnelle, du jus de lime, de la sauce de poisson. Elle permet de préparé le succulent curry comme le gaeng kua (curry avec ananas et moules) ou le stir-fry avec une pâte d’assaisonnement.

Huîtres (hoy nang rom)

Ces crustacés sont essentiellement utilisés dans la salade, le stir-fry ou frit avec une panure dans un bac d’huile très chaude. On les déguste également frais avec de sauces piquantes, d’ail, ds herbes amères eet des oignons frits.

Perche (pla mor)

Gros poisson d’eau non salé est cultivé en bassin de puis 50 ans. Sa chair est blanche et sucrée, son ossature est dense et comporte beaucoup d’os. Il est préalablement mariné dans l’ail, les racines de cilantro et de grains de poivre avant d’être frit.

Poisson-chat (pla dook)

Il en existe deux sorte: sauvage (pla dook oui) et culture (pla dook na) en Thaïlande. Il est utilisé dans un curry, un stir-fry, grillé ou d’un grand nombre d’autres plats sauf les desserts.

Poisson rubis (pla tubtim)

Poisson d’eau douce introduit en Thaïlande en provenance du Japon il y a 30 ans. Essentiellement utilisé dans la cuisine Chinoise.

Poisson fermenté (pla rah)

Utilisé couramment dans la cuisine Thai du Nord-Est et dans le Centre.

Saumon (pla sal mon)

Délicieux dans un curry comme le saumon chu chee.

Gobie de sable (pla boo)

Utilisé dans la cuisine Thai et la cuisine Chinoise pour remplacer le mulet. On prépare des soupes, on le cuit à la vapeur puis servi avec des légumes et des sauces piquantes. Omniprésent dans la littérature Thai

Sapat Siam (pla salid)

Connu autrefois sous l’appellation de poisson économique, il est devenu difficile à trouver et est devenu dispendieux. On lui enlève la tête et on le vide des ses entrailles avant de le laver dans de l’eau salé puis séché au soleil et vendu au kilo. On le frit ou on le grille puis on l’accompagne de sauces. ou bien on prépare un curry vert accompagné de riz cuit à la vapeur.

Poisson tête de serpent (pla chon)

Poisson le plus populaire en Thaïlande utilisé de puis toujours dans l’histoire de la cuisine. On le bouille, on fait un curry ou on le cuit dans un bac d’huile très chaude.

Featherback tacheté (pla grai)

Utilisé pour faire des boulettes de poisson, des gâteaux, dans le curry de poisson, ainsi que des fritures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s