Ingrédients: basilic, fleur de bananier, germe de soya et pousse de bambou


Minced Pork With Thai Basil

Basilic sacré (bai ga prao)

Il existe trois types de basilic dans la cuisine thaïlandaise: le basilic sucré (bai ho ra pa), le basilic sacré, le basilic à la menthe et lime (bai mang rak). Le basilic sacré est le deuxième en importance; il est utilisé dans les plats tels que le curry, le stir-fry avec ail et basilic sacré.

Basilic à la menthe et lime (bai mang rak)

Il est le plus rafraichissant en raison des saveurs de menthe et de lime. Il est utilisé entre autre dans la soupe (gaeng liang) et le curry de nouilles de riz fermentée avec curry de fruits de mer (kanom jeen nam ya).

Basilic thai sucré (bai ho ra pa)

Cette herbe à la fois douce et sucrée est abondamment utilisée dans la cuisine thai pour assaisonner la soupe, le curry, la salade. Ajouté au curry vert, le basilic sucré contribue à accentuer l’arôme sucré de cet excellent curry léger. Dans la langue thai, l’expression kiew waan signifie vert et sucré; en Thaïlande on attache une grande importance aux couleurs variés des plats qui sont gage de santé. Le goût sucré provient à la fois de la présence du lait de noix de coco ainsi que que la saveur de sucre dégagée par le basilic.

Fleurs de bananier (hua plee)

Ces fleurs furent utilisées dans la cuisine thaïlandaise depuis le début. Elles sont incorporées dans la soupe, le curry, la salade, le deep-fry, l’entrée mais jamais comme dessert.Elles sont mangées crues la plupart tu temps sauf dans la salade. On les prépare en les bouillant ou en grillant la tête complètement. Tout plat préparé avec des fleurs de bananier est considéré comme étant traditionnel et authentiquement thai.

Germes de soya (tua ngog)

Les germes de soya proviennent de la Chine mais ce légume ne fut utilisé qu’à partir des du 20e siècle. Auparavant, la plupart des Thaïlandais utilisaient ceux provenant des arbres et des cours d’eau.

Pousses de bambou (nor mai)

Les pousses de bambou sont réparties en trois types: celui qui pousse en forêt et qui est consommé pelé puis blanchi, autrement il pourrait entrainer des démangeaisons dans la bouche. Le second type est plus plus jeune et plus mince; il doit être également pelé puis blanchi afin de l’attendrir. Le troisième, est mariné, salé mais pas acide. Les deux premiers types sont utilisés pour tout genre de plat thai  ou chinois; le troisième type est utilisé pour préparer le curry gaeng kua ou gaeng som.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s